samedi 6 février 2010

Vue de la fenêtre

Les yeux profondément tristes, à demi fermés, Paul repense à son arrivée dans cette chambre. Il y a deux semaines. Le premier brancardier ouvre la porte de la chambre pendant que son collègue pousse le brancard où Paul repose. Le voyage de l’hôpital à cette vieille maison de soins palliatifs a été pénible. - Votre cancer est trop avancé pour que nous puissions faire des soins spécifiques, nous vous orientons vers une maison spécialisée où un traitement adapté vous sera apporté. Le commentaire du... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 00:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]