mercredi 12 mai 2010

Il n’y a plus d’après

Il n’y a plus d’après Ma main contre toi Ton corps déjà prêt . Il n’y aplus d’ailleurs Toi contre moi Douceur du bonheur . Il n’y a plus d’avant Passé sans émoi Je suis ton amant . Il n’y a plus de toujours Un moment près de toi Tu es là mon amour . Il n’y a que ce moment là Où tu viens dans mes bras . Contre ma chaude ardeur Déjà tu t’endors. . . © Pierre Delphin – avril 2010 .
Posté par PierreDelphin à 10:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]