lundi 31 mai 2010

Qu’on me donne,

Qu’on me donne encore un peu de printemps pour cultiver ma jeunesse, Je vivrai. Qu’on me donne encore un peu de peau pour poser ma caresse, Je vivrai. Qu’on me donne encore un peu de cœur pour loger ma tendresse, Je vivrai. Qu’on me donne encore un peu de vin pour créer mon ivresse, Je vivrai. Qu’on me donne encore un peu de soleil pour chauffer ma paresse, Je vivrai. Qu’on me... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 09:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 27 mai 2010

Les philosophes

- Dis maman, c’est quoi la philosophie ? - La philosophie, c’est ce à quoi on pense quand on a fini les travaux ménagers. - C’est pour ça que les philosophes sont des hommes ? - Sans doute, passe-moi la serpillière. - Et les philosophes, ça sert à quoi ? - À inventer des citations pour ceux qui ne savent pas quoi écrire. - Et il y a des philosophes qui font le ménage ? - Oh, seulement dans leur tête, et c’est rare ! © Pierre Delphin – mai 2010
Posté par PierreDelphin à 21:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 24 mai 2010

Au bout du chemin

. Au bout du chemin tu marchais Tu es là Depuis longtemps je t'attendais Tu es là . Un vent frais balaye le ciel Des nuages De joie mon cœur s'émerveille Sans ombrage . Un nouveau bonheur arrive Tranquille Vers toi je vais sans esquive Docile . Tes bras déjà se tendent Ouverts Je vole sans me défendre Sincère . À voix basse je crie Mon amour Au creux de l'oreille tu dis Ton amour . Main dans la main nous marchons Tu es là Calmement explosent... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 23:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 20 mai 2010

Enfance (2)

suite… Quand les enfants redescendent, pendant qu'ils sont encore dans le couloir, elle leur dit : - Maintenant vous venez tous les trois avec moi, nous allons enlever les mauvaises herbes du jardin. - Oh maman, on n'a pas envie. Nous préférons aller jouer. - Mais je vous l'ai dit tout à l'heure. Dans la vie, il faut travailler. Alors, nous allons tous travailler ensemble au jardin. Les premiers pas se font en maugréant, mais déjà, ils reprennent leurs plaisanteries, fruits de leur plaisir d'être... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 19:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 16 mai 2010

Enfance (1/2)

Paul aura bientôt 9 ans… La bouche grande ouverte, Paul émet un bâillement à s’en décrocher la mâchoire. Il peste contre ces satanés coqs qui rivalisent de cocoricos alors qu’il est encore très tôt et qu’il a encore sommeil. Cependant il essaie de reconnaître ou de différencier les cris du coq brun surnommé Aldebert et ceux du blanc que ses maîtres appellent, par jeu, Isidore. Un instant, il écoute attentivement leur langage ; sont-ils en train de discuter ? Que se racontent-ils ? Constatant qu’il ne... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 15:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 12 mai 2010

Il n’y a plus d’après

Il n’y a plus d’après Ma main contre toi Ton corps déjà prêt . Il n’y aplus d’ailleurs Toi contre moi Douceur du bonheur . Il n’y a plus d’avant Passé sans émoi Je suis ton amant . Il n’y a plus de toujours Un moment près de toi Tu es là mon amour . Il n’y a que ce moment là Où tu viens dans mes bras . Contre ma chaude ardeur Déjà tu t’endors. . . © Pierre Delphin – avril 2010 .
Posté par PierreDelphin à 10:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

samedi 8 mai 2010

Une existence bien remplie

Dans la cour de récréation d’un lycée, un professeur de philosophie aime venir s’asseoir sur un banc au fond de la cour. De là, il aime regarder évoluer ses élèves. Depuis longtemps, il a su tisser des liens avec les jeunes et plusieurs d’entre eux viennent régulièrement se mettre autour de lui pour le questionner, lui demander son avis, pour être guidés dans leurs propres réflexions. Ce matin un élève lui demande : - C’est quoi une vie bien remplie ? Le professeur se lève, fait quelques pas vers le... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 16:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 5 mai 2010

Les pensées rebelles

. Les pensées rebelles Qui vont, qui viennent Qui ensorcellent. . Les pensées rebelles Endorment la raison Sur le lit froissé d’une belle. . Les pensées rebelles Agittent mon cœur Dans le dédale de tes dentelles. . Les pensées rebelles Luttent en chaque instant Et las, mon cœur chancelle. . Les pensées rebelles Se rangent soigneusement Sous les draps brodés de la vie. . . © Pierre Delphin – avril 2010 .
Posté par PierreDelphin à 08:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
lundi 3 mai 2010

Petit marché de la philosophie

La philosophie est comme un marché de campagne où chacun expose les produits frais de sa propre production. Sur ce marché, on trouve des étals sur lesquels nous allons faire la cueillette de ce qui nous plaît, de ce qui répond à nos besoins ou à nos habitudes pour alimenter notre esprit. Nous prenons une idée de ci, une idée de là, pour faire un assemblage que nous transformons à notre guise en concept pour nourrir notre propre esprit et peut-être celui de nos amis. Ainsi d’un étal à l'autre nous prenons, nous... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 20:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
samedi 1 mai 2010

La dernière goutte

Dans un bar, le barman est réputé avoir une poigne terrible. À tel point qu'un concours permanent est ouvert dont le prix est quand même de 1000 euros. Le barman presse dans sa main un citron en faisant couler le jus dans un verre. Si quelqu'un est capable de faire donner une goutte de plus au citron après le barman, alors il gagne les 1000 euros ! Tout le monde, des gros bras (les forts des halles,les dockers et autres haltérophiles) se sont essayés à ce petit jeu, mais personne n'a encore gagné. Un... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 07:09 - - Commentaires [5] - Permalien [#]