mardi 29 novembre 2016

Le Grammairien amoureux

    Elle - Quel bonheur Monsieur d'être ici, enfin à vos côtés. Lui - Quel bonheur depuis le jour où nous nous rencontrâmes, nous nous vîmes Elle - Et nous nous plûmes. Lui - Oh oui beauté torride vous me plûtes. Elle - Aussitôt de l'amour dans mes yeux vous vous aperçûtes. Lui – Ah ! Fallait-il que je vous visse. Fallait-il que vous plussiez. Elle - Bienheureuse que je pusse vous parler, et que vous puissiez, dans ce tohu-bohu des puces, m’ouïr, bien que vous chinassiez. Lui – Je le pu et vous fûtes, mais pour... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 14 novembre 2016

L’amour et la haine sont éternels

    Seul l’amour résiste à l’éternité car il est de même nature. (Khalil Gibran)   Se doutaient-ils que leur succession allait engendrer beaucoup de guerres, beaucoup de drames et beaucoup d’amour ? Lorsque Gaïa enfanta Cronos le fils d’Ouranos, avait-elle conscience que du haut de son éternité, elle fécondait l’Amour et la Haine, ces sentiments contraires, semblables, qui se survivent dans leur équilibre immuable. L’amour portera l’humain vers la beauté d’un lendemain simple et serein. Mais, la haine les... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 10:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 8 novembre 2016

Porteurs de poèmes

    Les arbres sont des poèmes que la terre inscrit dans le ciel (Khalil Gibran)   Toi le bouleau, de ta feuille fragile, quelles rimes laisseras-tu au creux du firmament infini ? Quelle espérance emportera ta feuille jaunie d’automne quand, du ciel, elle retrouvera la terre qui l’a fait vivre. Es-ce toi le sapin, qui de ta plume encrée, as dessiné ce trait sur la page bleue du ciel pour souligner un nuage ? Es-ce toi ou cet avion qui porte au bout de son aile une trace de terre pour l’offrir en poème à... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 22:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]