mercredi 2 février 2011

Les patineurs

Encrés dans l’eau grise d’une flaque, les roues des patins dessinent sur les dalles blanches de la place des arabesques vertigineuses. Le chaud soleil de l’été indien les efface en les vaporisant, avant que d’autres adolescents viennent en tracer d’autres plus folles encore. Assis à la terrasse du bar de la Coupole, comme tous les après-midi, Alexandre boit un panaché bien frais. La mousse lui dessine une moustache blanche. D’un revers de manche il chasse l’impertinente. Chaque jour, il sourit et applaudit les exploits en... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 24 janvier 2011

La poudre de gentillesse

Je venais juste de m’asseoir en cette fin d’après-midi d’une courte journée d’hiver. Confortablement installé dans le canapé, les pieds pas très élégamment posés sur la table basse, mon regard s’attardait sur la bûche de chêne que je venais de mettre dans la cheminée. Les flammes dansent un instant avant de s’élancer dans le conduit noir pour s’échapper vers les étoiles. Je n’ai pas vu entrer les trois enfants dans le salon. Plus exactement je ne les ai pas remarqués. Ce n’est que, lorsqu’ils se sont arrêtés devant moi... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 15:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
samedi 8 mai 2010

Une existence bien remplie

Dans la cour de récréation d’un lycée, un professeur de philosophie aime venir s’asseoir sur un banc au fond de la cour. De là, il aime regarder évoluer ses élèves. Depuis longtemps, il a su tisser des liens avec les jeunes et plusieurs d’entre eux viennent régulièrement se mettre autour de lui pour le questionner, lui demander son avis, pour être guidés dans leurs propres réflexions. Ce matin un élève lui demande : - C’est quoi une vie bien remplie ? Le professeur se lève, fait quelques pas vers le... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 16:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
vendredi 26 février 2010

Sylvie est agrégée

Un jour, Sylvie alla renouveler son permis de conduire. Lorsqu’on lui demanda quelle était sa profession, elle hésita un instant. Elle ne savait comment se qualifier. Le fonctionnaire insista : - Ce que je vous demande est si vous avez un travail, un emploi ? - Bien sûr que je travaille ! répondit Sylvie, Je suis mère de famille. - Désolé, madame ! Mais nous ne considérons pas cela comme une occupation professionnelle ! Je vais donc mettre femme au foyer dit froidement le fonctionnaire. - Mais monsieur,... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 09:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
vendredi 12 février 2010

L’invitation de la folie

La Folie décida d'inviter ses amis pour prendre un café chez elle. Tous les invités y allèrent. Après le café la Folie proposa : - On joue à cache-cache ? - Cache-cache ? C'est quoi, ça ? demanda la Curiosité. - Cache-cache est un jeu. Je compte jusqu'à cent et vous vous cachez. - Quand j'ai fini de compter je cherche, et le premier que je trouve sera le prochain à compter. Tous acceptèrent, sauf la Peur et la Paresse. -1, 2, 3,... la Folie commença à compter. L'Empressement se cacha le... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 18:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 9 février 2010

L’homme qui marche

Qui connaîtra la souffrance de mes pas ? Quelques lignes dans un journal intime que sans doute personne ne lira. Quelques lignes qui ne sont là que pour seulement poser, déposer les craintes et les doutes qui encombrent mon esprit. Seulement quelques lignes, c’est tout ce qui reste quand la vie s’éloigne. Je ne peux pas rester immobile, alors je marche, je marche, je marche. Je ne sais où je vais, je me souviens plus du chemin, je marche. Je ne sais qui je rencontre, je ne sais pas si d’autres personnes sont sur... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 18:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

lundi 11 janvier 2010

L’objet

Belle journée de soleil, je suis rue de la République avec l’objet dans la main. Heureusement, il n’est guère lourd, mais sa forme ne permet pas une réelle prise en main. Je me sens très fier de le posséder. Il me revient en tête une phrase entendue dans un film : - Quand on fait un vrai cadeau, on doit sentir un manque, une absence. Cela est une bonne idée. Je me sens généreux aujourd’hui, alors je décide de faire cadeau de mon objet à quelqu’un. Mais je dois choisir une personne qui, à priori bien sûr, le mérite car... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 13:43 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
jeudi 31 décembre 2009

Les parents méchants,

Un jour quand mes enfants seront vieux, pour comprendre la logique qui motive un parent, je vais leur dire, comme mes parents méchants m'on dit : - Je t'ai aimé assez, pour te demander ou tu allais, avec qui et quand tu serais de retour à la maison. - Je t'ai aimé assez pour être patient jusqu'à ce que tu découvres que ta nouvelle meilleure amie, ou grand copain, n'était pas très fréquentable. - Je t'ai aimé assez pour me tenir planté là, dans le cadre de porte, pendant 2 heures, tandis que tu nettoyais ta chambre,... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 18:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
vendredi 18 décembre 2009

La carotte, l’œuf et le grain de café

Une jeune femme alla chez sa mère et lui dit que sa vie était tellement difficile qu’elle ne savait pas si elle pouvait continuer. Elle voulait abandonner, elle était fatiguée de se battre tout le temps. Il semblait qu’aussitôt qu’un problème était réglé, un autre apparaissait. Sa mère l’emmena dans la cuisine. Elle remplit 3 casseroles d’eau et les plaça chacune sur la cuisinière à feu élevé. Bientôt, l’eau commença à bouillir. Dans la première casserole, elle plaça des carottes, dans le deuxième, elle mit des... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 10:42 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
dimanche 13 décembre 2009

Triste fin

Ceci est le troisième opus de cette année d’atelier d’écriture (*). La consigne était : Écrire mon autoportrait en objet ou en animal. Je crois avoir été choisi et j’en suis fier. Plusieurs fois sa main a hésité, a soulevé un paquet voisin puis un autre. J’étais tout excité de cette hésitation. Je suis normalement respectueux de la concurrence et je n’ai pas une haine hostile pour les autres, non pas du tout. Mais enfin je connais ma bonne composition et toutes mes qualités. Je ne suis pas... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 11:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]