mercredi 25 octobre 2017

Encore aimer

    Aimer, quelques lettres qui roulent, Au creux du bras font la boule, Apaisent l’âme tout en douceur, Sur le bord d’une source, pose une fleur.   Aimer élever son âme, Aimer cultiver l’esprit, Dans la connaissance, trouver un abri, Pour cet étrange amalgame.   Mais toi, saurais-je encore t’aimer ? En mots simples, déclarer ma flamme, Avec toi, au bonheur toujours goûter, Les douceurs que mon cœur proclame.     Pierre Delphin – 6 février 2017  
Posté par PierreDelphin à 06:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 11 octobre 2017

Hello Dory …

  Ses vieilles pantoufles traînent sur le parquet autrefois ciré. Ses pieds ont bien du mal à les suivre en se cramponnant dans les déchirures que le temps et les mauvais traitements ont infligés. Les paupières lourdes il vient d’entendre plus que d’écouter le quatrième message de Dory. En haussant les épaules de contrariété face à cette intrusion, une goutte de couleur douteuse s’échappe de sa narine droite pour venir déposer une tache supplémentaire sur le sol. En voulant rouspéter, aucun son ne peut sortir de sa gorge, seule... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 21:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 28 février 2017

Chère Cigale,

  Un jour un maître zen servait le thé à l’un de ses élèves. Il n’arrêta pas de verser et la tasse déborda. L’élève lui dit : - Maitre la tasse est pleine, elle déborde. Et le maître lui répond : - Vois cette tasse est comme ton esprit, il faut la vider de temps en temps afin de pouvoir encore la remplir.   J’ai beaucoup travaillé sur moi-même ces dernières années, ces derniers mois, ces dernières semaines, hier encore. J’ai appris à éliminer de mon esprit les choses parasites, inutiles avec le même soin que je mets... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 20:47 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
lundi 27 février 2017

Adolescente

    Beauté triomphante, Belle adolescente, Toujours souriante, Muse des âmes galantes.   Ne soit pas méchante, Ne soit pas inquiétante, Reste surprenante, Encore étonnante.   La vie te rend patiente, Ta flamme est brûlante, Jamais indifférente, Sur tes lèvres luisantes.    
Posté par PierreDelphin à 19:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 13 février 2017

texte à son

  Il faut être con Pour jouer avec le son De ce phonème polisson.   Chacun notre position, Chacun notre situation, Pour faire bonne impression.   Ce n’est qu’une dissertation, Dans un coin de salon, Laissons taire nos émotions.     Pierre Delphin – 6 février 2017  
Posté par PierreDelphin à 11:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 3 janvier 2017

Bon ou mauvais

  Petite réflexion à 4 sous.   Chacun de nous n’est ni bon, ni mauvais. Chacun de nous est bon et mauvais. Bon ou mauvais : chaque mot n’est pas l’opposé ou le négatif de l’autre, chaque mot s’inscrit dans nos attitudes et vient s’exposer en fonction de nos personnalités et en fonction de la relation que nous avons avec la personne qui nous fait face. Gardons-nous de nous croire seulement bon ; gardons-nous de croire l’autre seulement mauvais. Sachons éclairer notre face sombre, sachons illuminer la face bonne... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 18:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 29 novembre 2016

Le Grammairien amoureux

    Elle - Quel bonheur Monsieur d'être ici, enfin à vos côtés. Lui - Quel bonheur depuis le jour où nous nous rencontrâmes, nous nous vîmes Elle - Et nous nous plûmes. Lui - Oh oui beauté torride vous me plûtes. Elle - Aussitôt de l'amour dans mes yeux vous vous aperçûtes. Lui – Ah ! Fallait-il que je vous visse. Fallait-il que vous plussiez. Elle - Bienheureuse que je pusse vous parler, et que vous puissiez, dans ce tohu-bohu des puces, m’ouïr, bien que vous chinassiez. Lui – Je le pu et vous fûtes, mais pour... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 14 novembre 2016

L’amour et la haine sont éternels

    Seul l’amour résiste à l’éternité car il est de même nature. (Khalil Gibran)   Se doutaient-ils que leur succession allait engendrer beaucoup de guerres, beaucoup de drames et beaucoup d’amour ? Lorsque Gaïa enfanta Cronos le fils d’Ouranos, avait-elle conscience que du haut de son éternité, elle fécondait l’Amour et la Haine, ces sentiments contraires, semblables, qui se survivent dans leur équilibre immuable. L’amour portera l’humain vers la beauté d’un lendemain simple et serein. Mais, la haine les... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 10:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 8 novembre 2016

Porteurs de poèmes

    Les arbres sont des poèmes que la terre inscrit dans le ciel (Khalil Gibran)   Toi le bouleau, de ta feuille fragile, quelles rimes laisseras-tu au creux du firmament infini ? Quelle espérance emportera ta feuille jaunie d’automne quand, du ciel, elle retrouvera la terre qui l’a fait vivre. Es-ce toi le sapin, qui de ta plume encrée, as dessiné ce trait sur la page bleue du ciel pour souligner un nuage ? Es-ce toi ou cet avion qui porte au bout de son aile une trace de terre pour l’offrir en poème à... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 22:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 11 mars 2014

Ta chandelle s’est éteinte

    L’automne était bien commencé. À la porte de l’hiver, Maman, ta flamme s’est éteinte ; depuis plusieurs jours elle était vacillante et nous étions là pour la veiller. Depuis à peine plus d’un mois tu avais soufflé ta bougie avec l’inscription : « cent-deux ». Levant ton verre de cidre tu nous as murmuré : - Bonne santé à tous. Osant quelques mots d’une chansonnette inconnue de nous. Peut-être même inventée pour la circonstance. Tu savais, tu sentais, que cet anniversaire-là était le dernier. ... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 15:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]