mercredi 21 octobre 2009

Colloque sentimental

Dans le vieux parc solitaire et glacé Deux formes ont tout à l'heure passé. . Leurs yeux sont morts et leurs lèvres sont molles, Et l'on entend à peine leurs paroles. . Dans le vieux parc solitaire et glacé Deux spectres ont évoqué le passé. . - Te souvient-il de notre extase ancienne ? - Pourquoi voulez-vous donc qu'il m'en souvienne ? . - Ton cœur bat-il toujours à mon seul nom ? Toujours vois-tu mon âme en rêve ? - Non. . - Ah ! Les beaux jours de bonheur indicible ... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 18:28 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

samedi 17 octobre 2009

Poème culinaire

Dans sa cuisine madame Charlotte Ravie d’avoir un tout nouveau mari Épluchait deux poireaux, trois carottes En espérant qu’il en serait ravi . Ah ! disait-elle dans le siècle où nous sommes, Il faut savoir se garder un garçon Moi pour ma part j’aime bien mon homme Avec ardeur je serai son mitron . Alors sa main jamais paresseuse Allait, venait comme un petit ressort La soupe serait délicieuse Elle espérait qu’il l’aimerait bien fort . Mais ô malheur, ô fatale disgrâce, ... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 11:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
lundi 5 octobre 2009

Mélancolie

Il y a des jours où, quand le jour se lève, On voudrait rentrer tout au fond d'un rêve Et puis, soudain, lorsque le clocher sonne, Il y a des jours où l'on n'est plus personne. . Alors, on ferme les yeux un instant. Quand on les rouvre, tout est comme avant. Les gens vous voient et leur regard s'étonne. Il y a des jours où l'on n'est plus personne. . Comme au milieu d'un cinéma désert, On rembobine et tout passe à l'envers Et quand on pense aux gens qu'on abandonne, Il y a des jours où l'on... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 07:38 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
samedi 3 octobre 2009

Hier sera comme demain

L’incertitude se bouscule Dans l’ennui majuscule. Hier sera comme demain. L’absence dans mes mains, Mes mains qui se tendent Mes mains qui attendent, Le geste ébauché Dans l’uniformité Du temps immobile Une vie trop tranquille. Quand s’effiloche le couple Le voile tombe en nappes souple Sur la tendresse qui repose Quand l’amour prend la pause. Sans écrire de discours Qui prendra mon secours ?
Posté par PierreDelphin à 09:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 29 septembre 2009

Le blason

Ayant avec que lui toujours fait bon ménage J'eusse aimé célébrer sans être inconvenant Tendre corps féminin ton plus bel apanage Que tous ceux qui l'ont vu disent hallucinant. . C’eût été mon ultime chant, mon chant du cygne Mon dernier billet doux, mon message d'adieu Or malheureusement les mots qui le désignent Le disputent à l'exécrable, à l'odieux. . C'est la grande pitié de la langue française C'est son talon d'Achille et c'est son déshonneur De n'offrir que des... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 06:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 21 septembre 2009

Quand le temps passe

Quand le temps passe, Quand les ardeurs s’apaisent, Quand le soleil de l’amour décline, . Il reste la tendresse. Il reste l’amour pur. Il reste la douceur. . La plume d’un regard qui sur un œil sourit, La plume d’un doigt qui sur un sein caresse, La plume d’une bouche qui sur un cou console, . Encore la chaleur d’une main. Encore la douceur d’une parole. Encore l’effusion de deux corps. . Pour se préparer une tendre éternité. .
Posté par PierreDelphin à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 19 septembre 2009

J’ai peur de . . . . .       De ma souffrance.       De la souffrance des autres       D’être mal compris.       De la fin de vie.       De manquer d’argent.       De la dépendance.       De la méchanceté.       De la bêtise.       De ne pas être aimé.       De vivre demain.     ... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 06:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 15 septembre 2009

Attentes post mortem

Il a attendu toute sa vie, Un mot, une phrase Pour une emphase Il a attendu toute sa vie, Un clin d’œil, un regard Pour un espoir Il a attendu toute sa vie, Un geste, une caresse Pour une ivresse Il a attendu toute sa vie, Un baiser sur les lèvres Pour une fièvre Il a attendu toute sa vie, Une main qui se tend Pour un long temps Il a attendu toute sa vie, Le bouquet de lys Pour un délice. Il a attendu... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 06:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
dimanche 6 septembre 2009

Je te voudrais

Je te voudrais aimante Celle que le sourire enchante. ... Je te voudrais femme Celle que le sourire enflamme. … Je te voudrais belle Celle que le sourire émerveille. .. Je te voudrais câline Celle que le sourire embobeline. ... Je te voudrais présente Celle que le sourire enchante. … Je te voudrais libre Celle que le sourire enivre. ... Je te voudrais comme ci. … Je te voudrais comme ça. … Je te voudrais comme tu es. … … … Et toi, comment me veux-tu... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 00:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
vendredi 4 septembre 2009

Le fidèle absolu

Le seul arbre qu'il connaissait  Sous sa fenêtre florissait.  C'était le rustique absolu,  L'homme d'un seul jardin, pas plus.  . Et les globe-trotters,  Et les explorateurs,  Coureurs de forêts vierges,  Regardaient, étonnés,  Ce bonhomme enchaîné  À sa tige d'asperge. . Bonhomme sais-tu pas  Qu'il existe là-bas  Des forêts luxuriantes,  Des forêts de Bondy,  Des forêts de Gasti-  Ne et de... [Lire la suite]
Posté par PierreDelphin à 07:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]